Extrait de la conférence de l’évêque Kallitos WARE – Rome 21 Mai 2016

This post is also available in: Roumain

La conférence de Mgr Kallistos a eu lieu lors du Congrès de Nepsis MOREOM 2016, à Rome, et a porté sur l’éducation de l’homme, du plus jeune âge à la maturité.

13244124_1109576252428025_7457997990824177333_o@Rome – le 21 Mai 2016, lors du Congrès Nepsis MOREOM

Le but principal de l’éducation n’est pas juste la transmission de l’information mais la préparation morale. En visant la  purification de l’âme, la formation  des personnes honnêtes et intelligentes, l’éducation ne doit pas développer seulement la capacité du cerveau mais elle doit aussi former notre caractère.

L’éducation est plus morale que technologique – St Basile le Grand

Les éléments nécessaires à une éducation fructueuse sont:

  1. La merveille
  2. La liberté
  3. La communion

 

1. Le miracle / La curiosité / L’étonnement

 

En absence de l’acceptation du miracle, de l’émerveillement et de l’ouverture à l’inconnu, il n’existe pas d’éducation.

Le sens de l’éducation et le rôle du professeur sont d’ouvrir des portes, montrer  des nouvelles dimensions de l’Univers et de la pensée humaine. Ouvrez vos yeux, voyez par vous et pour vous-mêmes, explorez!

Le professeur ne doit pas juste communiquer une information pour donner à ses disciples des connaissances pour avoir des bonnes notes, mais il doit les encourager aussi pour se poser des questions vitales.

L’exploration personnelle c’est l’expérience vécue; les étudiants ne sont pas encouragés d’accepter des idées sans les passer et les filtrer par leurs propres sentiments et pensées.

Le philosophe Socrate n’expliquait pas, il n’affirmait pas, mais il posait des questions à ses disciples.

L’objectif de l’éducation  est de développer notre capacité d’avoir une étonnement continu car ce manque d’étonnement c’est la caractéristique de l’homme non authentique. Le début de la philosophie c’est le début de l’étonnement. 

 

2. La liberté

 

Une  personne n’est pas authentique si elle n’a pas l’étonnement et ne connaît pas le sens de la liberté ou de l’amour. Ce dernier ne peut pas être imposé. Le mot éducation provient du latin educere, du verbe ducere qui signifie enseigner, extraire, évoquer, éclaircir.

Éduquer,  signifie doncc inviter à apprendre, pas à commander.

L’école c’est le lieu où se cultive la liberté, Jésus Christ dit : « C’est  la vérité qui va vous rendre libres, je veux vous apprendre à être libres! ». La liberté c’est un don, mais une épreuve aussi. Elle doit être apprise, parce qu’une personne sans éducation et ignorante ne peut pas être libre, c’est pour ça qu’on doit apprendre la liberté car l’apprentissage c’est le chemin vers la liberté.

Mon fils, ne considères pas la discipline comme une punition, ne sois pas triste, parce que Dieu éprouve ceux qu’Il aime – Proverbes, chapitre 3

Predia –éducation en grecque signifie la discipline, l’obéissance, être à l’écoute.

L’éducation nécessite donc une punition disciplinaire mais elle nécessite surtout de l’amour. La liberté doit être apprise doucement, avec patience mais avec souffrance aussi, car la vie n’existe pas sans la mort. Tout dans la vie se fait avec efforts et sacrifice.

Le but principal du diable est de nous faire oublier que nous sommes les fils d’un grand Roi.

 

3. La communion / La communauté

 

Un centre d’éducation est un lieu communautaire, sociale, car on ne peut pas s’éduquer seul.

Dostoïevski(Les frères Karamazov)

Il était une femme respectueuse, religieuse qui à sa mort descendit en enfer. Elle s’est dit: « Ça doit être une erreur! » et en demandant à son ange, il lui répondit qu’elle n’avait pas été miséricordieuse. Elle se rappela qu’un jour elle avait offert un oignon à quelqu’un. En essayant de sortir de l’enfer grâce à cet acte de miséricorde il fallait qu’elle s’accroche à cet oignon, qui apparut soudain dans la main de son ange. En ce temps-là, en enfer, il y avait des pécheurs qui voulaient aussi sortir en s’agrippant à ses pieds. Elle s’énerva et voulu laisser les autres pour s’en sortir toute seule en disant ‘’Partez, laissez-moi c’est moi qui doit être sauvée, c’est mon oignon’’. A ce moment-là, l’oignon se déchira et elle tomba en l’enfer pour l’éternité.

Quand on se concentre sur notre ego, en oubliant le « nous » comme une communauté on perd l’humanité.

J’existe juste quand je suis avec les autres, j’ai besoin de toi pour être moi-même – PS Kallitos Ware

En grecque on traduit le mot ‘’la personne’’ comme visage, apparence, une relation interpersonnelle, chaque regard yeux dans les yeux.

 

Nous sommes tous invités à apprendre la liberté, la nature, la création, et partager l’oignon spirituel. 

 

@Nepsis Team

ps kallitos